Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 06:02

banniere Gulzarama saison2 internet

 

Résumé

Wictorius va aux renseignements 

 

Soulagé d’avoir pu exprimer ses angoisses existentielles les plus essentielles à ce Docteur Moktar El Rachoui psychologue de comptoir, dans le respect toutefois du secret professionnel, Wictorius rentrait chez lui en cette fin de journée printanière. 

Chez lui, pas tout à fait. Cette demeure Häuschen Cendrillon louée par la Grosse Citrouille à son intention ne lui plaisait pas, trop pierreuse, trop ostentatoire. Comme agent secret, il préférait toujours se faire le plus discret possible, se fondre dans le paysage. Mais peut-être qu’en Suisse, la haute bourgeoisie conservatrice était le paysage. C’est vrai qu’il n’avait pas vu un seul indigent, un seul gosse estropié faisant la manche, de miséreux réunis en bande depuis son arrivée par village volant du Brazil. 

Toujours soucieux de mieux connaître le terrain d’opération, Wictorius décida d’en savoir plus. Depuis quand un pays n’avait-il pas de pauvres ? L’Europe avait tout de même inventé les masses laborieuses crevant de faim il y a quelques siècles, il devait bien en rester des traces. Un vendeur ambulant de pipes et tabac ferait l’affaire pour se renseigner. 

- Bonsoir mon brave. 

- Bonsoir Madame… Que puis-je pour vous ? Une pipe en bruyère synthétique avec parfumeur intégré pour votre mari ? Du tabac à chiquer pour femme ? J’ai du Fräulein Lüstern de première qualité ! 

- Non, non. Trois fois rien en vérité ! Je voudrais savoir où sont les pauvres de cette ville. 

L’homme joufflu souleva sa casquette, se gratta la tête.

- Les pauvres ? C’est que je me suis jamais posé la question… Mais de qui voulez-vous parler, Madame ? 

- Enfin, les domestiques renvoyés, ceux qui réparent, construisent, qui nettoient les égouts, toutes ces choses dégoûtantes ! 

- Je vois… Je suppose que nous avons. Mais vous savez par ici, nous aimons la discrétion. Ils doivent vivre dans les bois. 

 

La suite demain…

Partager cet article
Repost0

commentaires