Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 15:21

Bonjour à toutes et à tous !


Rapide chronique aujourd'hui sur un prototype de véhicule en libre service, électrique bien entendu, la EDAG light-car Sharing. Comme vous l'aurez remarqué je vous parle souvent de l'objet automobile, autant par intérêt personnel, je le reconnais, que par ses implications énergétique et sociale, le déplacement des individus dans leur environnement, la représentation de soi, l'évolution du mode de production industriel, etc...


EDAG-Light-Car-Sharing-2

 

Dans la lignée esthétique me semble-t-il de la récente GM Volt de série, des futurs Renault électriques, de divers prototypes de salons, qu'apporte donc cette EDAG light-car Sharing ?

Tout d'abord, en plus de sa bonne bouille et de son espace intérieur visiblement optimal, la confirmation que le concept d'autolib, versant automobile du vélolib qui se développe dans nombre de villes des cinq continents, prend du sens, devient un mode de consommation bagnolesque de plus en plus crédible et utilisable avec rentabilité financière ou en service publique, avec des véhicules réellement pensés pour cet usage !

 

Mais bien entendu, à voir les images qui illustrent la chronique, vous aurez compris que la EDAG light-car Sharing a une caractéristique bien particulière, elle communique avec les passants ! D'une manière très simple, à base de codes couleurs et de messages projetés au sol, ici en anglais, mais évidemment facile à transcrire dans n'importe quelle langue !

Louez-moi, je suis en panne, j'attends mon utilisateur qui fait ses courses, voici les messages qu'elle peut utilement distiller ! L'astuce pour dire son statut de voiture en libre usage est finalement évidente, sans doute assez simple à industrialiser ! 

 

L'on passe là clairement de la voiture objet utilitaire, objet passion, à la voiture service. On ne possède plus sa bagnole, on loue un service de quelques heures, avec une voiture anonyme... C'est un véritable changement de mode de transport, qui sans être collectif au sens du bus, du tramway ou du métro, va tout de même vers une réduction du nombre de véhicules présent en ville, ainsi pourquoi pas aussi dans les campagnes ! Beaucoup d'agriculteurs par exemple louent leurs machines agricoles ou l'achètent en commun, vu qu'ils ne les utilisent que quelques jours par an.

 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes... En 1960, en France, la moyenne d'âge d'un acheteur de véhicules neufs était autour de 30 ans, en 2 000, c'est autour de 60 ans... En clair, par manque d'argent, manque de goût pour la représentation de la réussite sociale par l'automobile, l'achat d'automobile individuel neuve deviendra une possibilité parmi d'autres de se mouvoir, avec l'autolib, la location courte ou longue durée. Deviendra-t-elle minoritaire, voir marginale ? Difficile à dire...

 

 

EDAG-Light-Car-Sharing-4

 

On peut même penser aussi pour ces véhicules en libre service communicants à des éclairages, de véritables spectacles lumineux pour égayer les rues, à but publicitaires ou identitaires... On circulerait avec une voiture OM, Bob Marley ou qui diffuserait les photos de ses enfants... Tout est possible, dans le délire comme le plus utile !


Pour prolonger sur cette tendance de l'objet à communiquer, la SF n'est pas en reste ! Nombre de romans, de nouvelles évoquent des objets, et non des robots, la nuance est importante, devenus parfois totalement indépendant, qui font preuve de surprenantes capacités à interagir avec l'humain, voir l'animal ! Il ne s'agit d'ailleurs pas d'être forcément paranoïaque, de voir cette évolution comme un danger imminent, mais plus comme un fantastique horizon narratif ! Il suffit de penser aux drones, étonnament humains de caractère, du cycle de La Culture de Ian Banks, qui accompagnent, dirigent ?, les humains en les protégeants...

 

EDAG-Light-Car-Sharing-1

 

Un jour peut-être, une usine refusera de produire parce que les ouvriers ont de trop pénibles conditions de travail, un panneau publicitaire censurera les publicités qui ne lui plaisent pas, les distributeurs poursuivront les passants, votre frigidaire vous conseillera des menus diététiques, votre lit des conseils en matière d'érotisme, et pour finir les autoslibs nous déclameront de la poésie dans les embouteillages !

 

La EDAG light-car Sharing est une petite pierre sur la longue route qui nous ménera aux objets compagnons, utiles ou insupportables...

Gulzar

Partager cet article
Repost0

commentaires