Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:51

banniere carnet roman prehistoire internet

 

Le roman se poursuit, au ralenti encore pour quelques jours, encore du travail pour deux autres textes dont un court roman qu'un éditeur souhaite lire...

Sans compter la recherche d'idées et constitutions de dossier pour les cinq, six appels à textes jusqu'à fin 2013.

 

Dans une récente émission La tête au carré sur France inter, consacrée aux sciences, une longue intervention sur la relation entre l'Humain et le chien sujet m'a intéressé, car traité dans le roman, sans en être un thème central non plus.

J'y ai trouvé confirmation de l'intérêt de cette étrange symbiose, qui va bien au-delà par exemple de l'exploitation des bovins ou des poules.

En effet, le chien semble bien être venu à l'Humain plutôt que l'inverse. Tout est recherche, théories, hypothèses bien sûr, aucune certitude définitive ne sera possible à établir.

 

Le chien se serait modifié, adapté à l'Humain, puisqu'il pouvait trouver auprès de ses campements de la nourriture et ce lien affectif très étrange puisque à la limite de l'inutilité pratique...

Sa face même se serait mise à ressembler à celles des humains, s'éloignant de celle du loup, trop agressive... Ses oreilles sont devenues tombantes, sa queue se met à remuer, comportement absents chez le chien sauvage. 

Le chiot ressemble par exemple beaucoup à un bébé humain... D'où évidemment un attrait des humains pour en prendre soin. 

Il est d'ailleurs le seul animal qui se socialise véritablement dans deux univers différents, celui des autres chiens et celui des humains ; certaines recherches prouveraient même qu'il préfère la socialisation avec l'humain. 

Le chien a en quelque sorte apprivoisé l'Humain, à son insu, dans un processus qui n'est pas forcément favorable à l'Humain, si l'on se place du simple et étroit point de vue d'intérêt matériel.

L'Humain nourrit des millions de chiens ne servant absolument à rien. 

En mimant les expressions humaines, l'animal a su dépassé le statut de bête sauvage, même domestique, pour accéder à un statut inédit, animal de compagnie.

Ce statut est récent , puisque l'on mange aussi du chien dans certaines régions. On peut noter toutefois, que des associations en Chine commence à lutter contre cette consommation, le chien devenant pour les citadins un animal de compagnie. Tout est affaire de conditions sociales. l'on abien aussi manger les chiens en Europe lors de famine ou de disettes alimentaires. 

 

Certain scientifiques avancent même audacieusement que l'ëtre humain aurait été à son tour modifié par sa relation avec le chien, notamment en ce qui concerne le langage... Le chien ayant un très bon odorat, l'Humain n'aurait pas eu alors besoin de conserver un nez très performant. Le chien l'accompagnant, il détectait la proie, sentait à sa place l'arrivée d'un prédateur.

D'où une modification au cours du temps de la forme du nez humain, qui aurait alors favorisé l'apparition le langage humain en changeant la forme du crâne... C'est osé comme hypothèse mais c'est très séduisant. 

 

Même le cheval, avec qui nous avons un lien très fort aussi, n'abandonne jamais son aspect utilitaire ; trait, concours hippiques, voyage, etc... Avec le chat il est vrai, le chien est le seul animal avec qui l'Humain entretient des relations non utilitaires, de simple compagnie. Il n'est pas domestiqué mais apprivoisé.

L'on cause avec eux, sans espoir de retour véritable... Même si le chien s'est adapté à notre langage, le comprend sur les intentions. Par exemple, montrez quelque chose avec le doigt à un chat, il regardera le doigt. Le chien lui regardera dans la direction indiqué, pusiqu'il comprend l'intention du geste. 


L'inutile à la Préhistoire, la relation gratuite à l'animal.

Voilà un aspect qui m'intéresse grandement, qui est présent dans la partie déjà écrite et qui le sera encore plus fortement vers la fin du roman. 

Décidément, faire de l'animal l'un des axiomes narratifs majeurs, si ce n'est le plus central, de 36, quai du Futur se révèle chaque jour un bon choix, tant le sujet est fascinant et universel...

Gulzar

 

Le podcast de l'émission :

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=576757

Tous les podcasts :

http://www.franceinter.fr/reecouter-diffusions/244617

Partager cet article

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article

commentaires

gulzar 27/03/2013 22:10

il va falloir attendre et surtout signer chez un gros éditeur !!! pas avant 2014...

Flo 27/03/2013 19:55

2 remarques en me basant (de mémoire) sur des textes de Pascal Picq :
* le néo-lamarkisme semble infondée et s'oppose aux théories de l'évolution : en bref "Sa face même se serait mise à ressembler à celles des humains" ne peut être qu'une assertion fausse, par
contre il est possible que l'homme est eu une préférence pour les chiens "humanisés", ces chiens ont donc eu un avantage reproductif vu le poids de l'homme dans leur survie ;
* la coévolution est le phénomène que tu décris ici.

Bonne écriture, adorant sf et paléoanthropologie, j'attends ton livre avec impatience

36 quai du futur 28/04/2013 13:46



merci pour les précisions !



Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives