Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 19:11

Bonjour à toutes et à tous.

 

Une rareté télévisuelle aujourd’hui, introuvable ailleurs que sur les sites internet de partages de films, avec une production SF de France 3 datant de 1980, Haute Sécurité, BD film, comme il est joliment spécifié lors du générique de début, réalisé par Jean-Pierre Bastid, écrivain, scénariste notamment pour Yves Boisset et réalisateur de films.

Ce téléfilm fait partie d’une série Souris noire… N'ayant trouvé aucune image, je mets en iconographie deux articles de journaux trouvés malgré tout... Vous remarquerez qu'un dessin de Bilal illustre l'article du Monde et non une image tirée du téléfilm...


Haute-S-curit--Lib---7-

 

Malgré ce que le titre évoque, il n’y sera pas question des quartiers de haute sécurité des prisons, quoi que le sujet ne soit pas si éloigné finalement. 

Dans la France vaguement post-gaullienne, Un homme politique décide de faire de sa ville expérimentale un argument électoral. Réunissant 60 % de problèmes sociaux, pauvres, émigrés, maliens (sic), ses rues sont sillonnées de robots policiers dernier cri.

Le professeur inventeur prévient tout de même qu’ils ne sont pas encore finalisés. Mais peu importe, les élections approchent, les fameux robots sont mis en service.

C’est le drame. Surchauffant, un premier policier de métal tue une jeune voleuse devant son petit ami, qui fou de douleur cherche à se venger en détruisant d’autres robots. 

D’autres policiers surchauffent et se mettent à tuer la population…

 

Disposant de peu de moyens, empreint de naïveté formelle côté SF, Haute Sécurité fait souvent sourire, avec sa fameuse qualité française. L’esthétique est naïve avec quelques trouvailles sympathiques comme ces DS customisées en étranges voitures policières, sans parler des robots policiers eux-mêmes, très proche d’un policier états-uniens. 

Le sous-titre BD film n’est pas non plus usurpé. L’on se retrouve dans Haute Sécurité une part d’ambiance de la bande dessinée underground et de la revue Métal Hurlant de l’époque, tant dans le visuel que dans l’histoire manichéenne mais finalement très juste socialement, abrupte. 

 

Car Haute Sécurité ne fait pas du tout sourire sur son analyse et prédiction des sociétés libérales consuméristes et sécuritaires. Tout y sonne vrai sur le fond. Il suffit de remplacer les robots par de banals CRS bien humains et des caméras de surveillance pour que le scénario basé sur le mépris et la méfiance des élites pour les classes populaires qui font leur fortune devienne des plus réalistes…

La sécurité, encore et toujours, ultime argument électoraliste pour qui est impuissant politiquement, ne désir que le pouvoir et non la puissance. 

Un pouvoir qui croit dur comme fer que la technologie résout les problèmes humains, si même problèmes il y a d’ailleurs. Mettre un robot policier dans les rues, c’est le mépris absolu vis-à-vis de la population. Signe que l’on ne veut même plus la fréquenter, l’approcher…

 

Haute-S-curit--Le-Figaro-7-

 

Bien des détails sont très bien vus. Notre criminel désigné, le petit ami de la première victime, est un français d’origine maghrébine, traqué comme une bête par toute la Police… Le personnage de son ami garagiste est aussi touchant et bien vu. Français d’origine africaine, il est habillé en joueur de Superball états-unien. Ne trouvant pas sa place dans la société, il rêve d’Amérique… 

 

Même le jeu assez peu dirigé et caricatural de Juliet Bertho, Khader Boukhanef et des autres acteurs finit par devenir acceptable. L’histoire n’en pâtit pas tant que prévu, même si évidemment l’on aurait souhaité un jeu plus crédible…

 

Il n’y a pas à dire, malgré ses maladresses formelles, son manichéisme tout d emême un peu grossier, la télévision publique pouvait dans les années 80 s’enorgueillir de proposer de tels téléfilms SF grand public, parfaitement en phase avec la société, loin de toute vision mielleuse de la France peinant à sortir de l‘idéologie colonialiste et sécuritaire... 

Une bien belle vision SF de notre beau pays. 

 

Gulzar 

 

Plus sur Jean-Pierre Bastid : 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Bastid

http://shigepekin.over-blog.com/article-jean-pierre-bastid-anarchie-et-cinema-46476674.html

Partager cet article

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article

commentaires

B.H. 20/02/2014 13:44

Bonjour à toi qui a écrit ça, pourrait tu me donner un lien pour voir ce film en Streaming? Merci

Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives