Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 06:56

tableau marion titival 11

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 06:00

banniere Gulzarama saison2 internet

 

 

Résumé 

Wictorius étudie

 

Après une bonne nuit de sommeil, Wictorius se mit à étudier attentivement dès le petit-déjeuner le dossier complet sur la Suisse, Zurich et son canton, tout le contexte socio-économique où il devrait opérer dès demain. Il connaissait tout désormais des poissons de la Limmat, de la réforme, de la victoire de Masséna, du Parc zoologique Serbo-croate, de la réserve génétique Allemande, des stations de ski sous cloches, du personnel politique, du vrai chocolat, des grandes victoires de la police locale sur la délinquance juvénile.

Baillant, l’agent précaire Trognsky se servit du café brazilien hors de prix qu’il avait acheté spécialement pour l’agent Wictorius. 

- Dites-moi, hier soir, j’ai retrouvé ma brosse à dents brisée en deux dans son verre. Quelqu’un s’est peut-être introduit dans la maison en notre absence !

- Mais non. Faites-la porter sur vos notes de frais. C’est moi qui l’ai cassé, pour vérifier que j’avais encore toute ma force après être sorti du modulateur corporel. 

- Ha bon ? J’aurai pu vous faire couper mon bois à la place…

- Je suis sincèrement désolé. Mais la lutte contre le Crime exige que je sois toujours prêt à toute éventualité, sûr de mes capacités physiques comme intellectuelles. Et puis, une vieille dame impotente qui coupe du bois à la hache serait suspecte, ne pensez-vous pas ?

L’agent précaire Trognsky trouva l’argument fort juste et beurra une première tartine. L’agent Wictorius était sacrément fortiche. 

- Au fait, vous avez modifié ma canne Punky & Abdallah comme je vous l’ai demandé ?   

- Pas encore… Je lave nos deux bols et je m’y mets !

 

La suite demain…

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 14:57

plancton 23

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 10:12

brian despain 01

brian despain 02

brian despain 03

brian despain 04

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 08:22

antho robot voyel couv

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Publications
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 06:55

tableau marion titival 10

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 06:04

banniere Gulzarama saison2 internet

 

Résumé 

Les bons conseils de l’agent Trognsky

 

Ulcéré à la vue de la Maudite France, l’agent précaire Trognsky ne décolérait pas, refusant de quitter le belvédère du Globe d’Argent. Le village volant survolait désormais les premières îles artificielles de la Bretagne, haut lieu du folklore national. 

Wictorius, lui, voulait se coucher tôt. Il lui fallait préparer la suite de sa délicate mission contre le Canard déchaîné.

- Rentrons, voulez-vous ? 

- Il faut faire quelque chose contre ces cent vingt et un millions de français ! 

- Oui, oui… Envoyez donc une plainte auprès du Conseil Economique Mondiale au Tibet. Il y a là-bas d’excellents fonctionnaires qui adorent faire des rapports.

- Mamie, l’affaire est sérieuse. Vous qui êtes supposée être Suisse, vous devriez mieux connaître vos charmants voisins et vous en méfier !  

L’agent précaire Trognsky n’avait pas tort. S’il voulait devenir la parfaite vieille dame suisse réactionnaire que sa nouvelle apparence physique laissait deviner, Wictorius devait se conformer aux usages du pays.

- Les Suisses n’aiment donc pas les Français ? 

- Bien sûr que non ! Surtout pas depuis la guerre atroce du Valais. Si vous croisez un individu qui pourrait être un Français, ne lui parlez pas. Appelez plutôt la Police, on offre des récompenses. 

 

La suite demain…

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:39

banniere buffon internet

 

Aujourd'hui, nous découvrirons la vision de la reproduction d'Hippocrate. Nous sommes encore loin d'une vision réaliste d ela reproduction...

 

HISTOIRE NATURELLE.

HISTOIRE DES ANIMAUX.

 

CHAPITRE V.

Exposition des Systèmes sur la génération.

 

Aristote admettait, comme Platon, les causes finales et efficientes ; ces causes efficientes sont les ames sensitives et végétatives, lesquelles donnent la forme à la matière qui d’elle-même n’est qu’une capacité de recevoir les formes, et comme dans la génération la femelle donne la matière la plus abondante, qui est celle des menstrues, et que d’ailleurs il répugnoit à son système des causes finales, que ce qui peut se faire par un seul soit opéré par plusieurs, il a voulu que la femelle contînt seule la matière nécessaire à la génération ; et ensuite, comme un autre de ses principes était que la matière d’elle-même est informe, et que la forme est un être distinct et séparé de la matière, il a dit que le mâle fournissait la forme, et que par conséquent il ne fournissait rien de matériel.

Descartes au contraire, qui n’admettait en philosophie qu’un petit nombre de principes mécaniques, a cherché à expliquer la formation du fœtus par ces mêmes principes, et il a cru pouvoir comprendre et faire entendre aux autres comment par les seules loix du mouvement il pouvait se faire un être vivant et organisé ; il differait, comme l’on voit, d’Aristote dans les principes qu’il employait, mais tous deux au lieu de chercher à expliquer la chose en elle-même, au lieu de l’examiner sans prévention et sans préjugés, ne l’ont au contraire considérée que dans le point de vûe relatif à leur système de philosophie et aux principes généraux qu’ils avoient établis, lesquels ne pouvaient pas avoir une heureuse application à l’objet présent de la génération, parce qu’elle dépend en effet, comme nous l’avons fait voir, de principes tout différents. Je ne dois pas oublier de dire que Descartes differait encore d’Aristote, en ce qu’il admet le mélange des liqueurs séminales des deux sèxes, qu’il croit que le mâle et la femelle fournissent tous deux quelque chose de matériel pour la génération, et que c’est par la fermentation occasionnée par le mélange de ces deux liqueurs séminales, que se fait la formation du fœtus.

Il parait que si Aristote eût voulu oublier son système général de philosophie, pour raisonner sur la génération comme sur un phénomène particulier et indépendant de son système, il auroit été capable de nous donner tout ce qu’on pouvait espérer de meilleur sur cette matière ; car il ne faut que lire son traité pour reconnaître qu’il n’ignoroit aucun des faits anatomiques, aucune observation, et qu’il avait des connaissances très approfondies sur toutes les parties accessoires à ce sujet, et d’ailleurs un génie élevé tel qu’il le faut pour rassembler avantageusement les observations et généraliser les faits.

...

Voici comment se fait, selon Hippocrate, la formation du fœtus : les liqueurs séminales se mêlent d’abord dans la matrice, elles s’y épaississent par la chaleur du corps de la mère, le mélange reçoit et tire l’esprit de la chaleur, et lorsqu’il en est tout rempli, l’esprit trop chaud sort au dehors, mais par la respiration de la mère il arrive un esprit froid, et alternativement il entre un esprit froid et il sort un esprit chaud dans le mélange, ce qui lui donne la vie et fait naître une pellicule à la surface du mélange qui prend une forme ronde, parce que les esprits agissant du milieu comme centre, étendent également de tous côtés le volume de cette matière. J’ai vu, dit ce grand Médecin, un fœtus de six jours, c’étoit une bulle de liqueur enveloppée d’une pellicule, la liqueur étoit rougeâtre et la pellicule étoit semée de vaisseaux, les uns sanguins, les autres blancs, au milieu de laquelle était une petite éminence que j’ai cru être les vaisseaux ombilicaux par où le fœtus reçoit l’esprit de la respiration de la mère, et la nourriture : peu à peu il se forme une autre enveloppe de la même façon que la première pellicule s’est formée. 

Le sang menstruel qui est supprimé, fournit abondamment à la nourriture, et ce sang fourni par la mère au fœtus, se coagule par degrés et devient chair ; cette chair s’articule à mesure qu’elle croit, et c’est l’esprit qui donne cette forme à la chair. Chaque chose va prendre sa place, les parties solides vont aux parties solides, celles qui sont humides vont aux parties humides, chaque chose cherche celle qui lui est semblable, et le fœtus est enfin entièrement formé par ces causes et ces moyens.

Ce système est moins obscur et plus raisonnable que celui d’Aristote, parce qu’Hippocrate cherche à expliquer la chose particulière par des raisons particulières, et qu’il n’emprunte de la philosophie de son temps qu’un seul principe général, savoir, que le chaud et le froid produisent des esprits, et que ces esprits ont la puissance d’ordonner et d’arranger la matière ; il a vu la génération plus en Médecin qu’en Philosophe, Aristote l’a expliquée plutôt en Métaphysicien qu’en Naturaliste, c’est ce qui fait que les défauts du système d’Hippocrate sont particuliers et moins apparents, au lieu que ceux du système d’Aristote sont des erreurs générales et évidentes.

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Histoire naturelle de BUFFON
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:37

dessin retrofutur japon 12

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 08:22

Bonjour à toutes et à tous.

 

Belle découverte aujourd’hui d’un film norvégien que je qualifierais du mieux possible d’épouvante sociale, Norway of life, ou Den brysomme mannen (l'homme qui dérange), réalisé par Jens Lien en 2006.

 

norvegian way of life jaquette dvd


Il est toujours difficile de l’affirmer, mais Norway of life est peut-être même un très grand film, simplement non perçu comme tel car venant d’une petite nation et vaguement catalogué dans le genre film d’épouvante, alors qu’il est bien plus que cela, une stimulante analyse de nos sociétés d’aisance matérielle. 

 

D’une esthétique et d’un montage de grande qualité, le film nous narre l’arrivée de nulle part en car d’un homme dans une ville parfaite, où on lui procure vêtements, appartement, travail quelconque dans une tour en verre. Il trouvera même une compagne, puis une maîtresse.

Pourtant, il éprouve un grand malaise. Comment faire pour exister dans une société obsédé par l’aménagement intérieur, par la perspective d'une nouvelle salle-de-bains ou de mobilier à monter soi-même, refuge ultime de la liberté ? 

Il essaie même de se suicide, en pure perte, personne ne veut reconnaître son geste.

Finalement, il est arrêté alors qu’il avait peut-être trouvé un moyen de s’évader. Impuissant devant son refus de s’intégrer, le pouvoir le remet dans le car qui l’avait amené ; mystérieux car qui vient et va nulle part…

 

Est-ce l’enfer, le paradis, le purgatoire, ou quoi d’autre encore ? Mystère.. 

Mais peu importe, l’allégorie de la société social-démocratique norvégienne fonctionne à plein. Je ne peux trop vous en dire sans déflorer le sujet, mais chaque scène est vraiment très bien écrite, jamais gratuite, toujours valorisée par l’image et la lumière soignées, constamment dans l‘humour grinçant. 

Surtout, le réalisme des décors froid accompagne très bien la froideur des comportements de nombre d’habitants de cette ville fantomatique, reflet d’une ville réelle. 

Seule, notre homme ne pourra rien faire contre son sort. C’est d’une rencontre avec un marginal alcoolique qui vit dans une cave d’immeuble que viendra son salut possible. Mais la police, toujours efficace et polie, les arrêtera tous les deux avant qu’ils ne prennent la fuite.

 

thetrumanshow

 

Même si le scénario est différent, puisque portant sur l’industrie du spectacle, Norway of life évoque pour moi un autre film, d’anticipation cette fois, réalisé par Peter Weir, The Truman Show, consacré à l’enfermement. Là encore cette histoire d’un homme prisonnier depuis sa naissance d’une émission de téléréalité est d’une rare force SF. 

Tout comme The Truman Show exprime une société états-unienne dévorée par l’image omniprésente, Norway of life exprime la société norvégienne complètement incapable d’échapper à un matérialisme et une social-démocratie prétendant faire le bonheur de gens malgré eux…

Même la société sans conflits, libérale économiquement et au niveau des mœurs est régie par des normes sociales, des lois secrètes non écrites qu’il est difficile de transgresser par un individu isolé. 

 

Deux films bien différents sur le ton, mais deux films très originaux sur ce thème de l’enfermement de l’individu dans un cadre social qui ne lui convient pas, sans pour autant vivre dans une dictature militarisée et policière qu‘il est facile de détester, où l‘ennemi est clairement identifié.

D’où tout l’intérêt de telles œuvres cinématographiques, qui parviennent à renouveler intelligemment notre perception de formes nouvelles d‘oppression, que nous avons parfois du mal à percevoir comme tel, puisqu‘elles sortent du cadre ancestrale du pouvoir en armure, en uniforme, armé de fusils et non d‘armes plus subtiles. 

 

Norway of life, un formidable long métrage norvégien de Jens Lien à découvrir. Peut-être même un film essentiel.

 

Gulzar 

 

la bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18629589&cfilm=111363.html

 

Et maintenant, le film raconté en quelques images, sans trop en dire non plus…

 

norvegian way of life affiche

norvegian way of life 31

norvegian way of life 7

norvegian way of life 6

norvegian way of life 26

norvegian way of life 12

norvegian way of life 25

norvegian way of life 33

norvegian way of life 2

norvegian way of life 13

norvegian way of life 24

norvegian way of life 23

norvegian way of life 35

norvegian way of life 10

norvegian way of life 4

norvegian way of life 5

norvegian way of life 14

norvegian way of life 37

norvegian way of life 18

norvegian way of life 30

norvegian way of life 16

norvegian way of life 17

norvegian way of life 32

norvegian way of life 28

norvegian way of life 36

norvegian way of life 15

norvegian way of life 34

norvegian way of life 29


Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article

Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives