Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 08:04

Bonjour à toutes et à tous.

 

Aujourd’hui, contrairement à l’habitude de ce blog, je vais chroniquer un film introuvable en dvd, quasiment impossible à voir…

Que j’ai eu la chance toutefois de visionner à la cinémathèque de ma ville, après qu’elle ait obtenu l’autorisation des ayant-droits et payé une assurance pour le transport de la pellicule. 

 

croisieres siderales

 

Curiosité donc que cette comédie de Science-fiction français tournée en 1942 aux studios d’Epinay-sur-Seine près de Paris, Croisières sidérales d’André Zwobada ; un film qui mériterait vraiment d’être édité en dvd, tant il est plaisant et plein de trouvailles de qualité, esthétiques et narratives.

Evidemment soumis à la censure du régime de Vichy, Croisières sidérales parvient tout de même à travers une fable scientifique à exprimer l‘air du temps d‘alors, assez fétide politiquement comme l‘on sait... Au visionnage, le film oscille sans cesse entre critique de la France de la collaboration et du Monde en guerre et défense des valeurs du Maréchal Pétain, sans pour autant qu’on soit sûr qu’il s’agisse bien d’une défense…

 

croisieres siderales 26

 

Un couple de scientifiques, Françoise et Robert Monier, s’apprête à rejoindre et explorer la stratosphère à bord d’un ballon pressurisé, fierté de la Science Française. Malheureusement, Robert a un accident de camion et doit rester à l’hôpital. Comme le départ ne peut être remis, Françoise part avec Lucien, un assistant de laboratoire dont l’épouse s’apprête à accoucher. 

L’ascension se passe bien, jusqu’à un malheureux accident qui propulse le ballon dans les cieux intersidéraux à très grande vitesse. Heureusement, Françoise parvient à inverser la trajectoire, et voilà nos deux héros redescendus sur Terre, guère loin de Paris.

Sauf qu’ils sont revenus vingt-cinq années après leur départ, en 1966… 

 

croisieres siderales 19

 

Françoise retrouve donc son époux Robert bien plus vieux qu‘elle et Lucien un fils plus grand que lui...

Après une période de doute, la Science constate donc la véracité des théories de relativité du temps. Un ancien collègue de Lucien, devenu financier s’intéresse alors de près à ce nouveau marché, le voyage dans le temps, la jeunesse préservée. 


croisieres siderales 17

 

Se monte alors une vaste entreprise de voyage. De la gare sidérale, Robert Monier repart pour un voyage avec un ballon croisière afin de retrouver Françoise quinze jours sidéraux plus tard. Tous deux auront alors le même âge…

Chaque passager ayant payé fort cher le voyage a ses raisons ; toucher l’héritage d’un oncle qui oh ! surprise lui aussi fait la croisière, un voleur voulant échapper à la police, un jeune couple très amoureux, une femme qui n’a plus envie de vivre, un vieux monsieur misanthrope, une actrice passée de mode, etc...  

 

croisieres siderales 30

 

Suite de nouveau à un accident provoqué par Lucien désirant supprimer la gravité artificielle pour blaguer, le ballon croisière se retrouve sur Vénus, où vivent des indigènes pacifiques, refusant de suivre la voie de la Terre en désordre constant, incapable de contrôler ses avancées scientifiques. 

Malgré tout, les voyageurs repartent, hormis le jeune couple amoureux, hors du temps…

De retour à la gare sidérale, Françoise et Robert Monier se promettent de repartir, mais cette fois pour la campagne, sur notre bonne vieille Terre…

 

croisieres siderales 6

 

Voilà pour l’histoire. 

Le film, lui, oscille sans cesse entre comédie jubilatoire, critique sociale, grossières ficelles scénaristiques et réalisme technologique.

Comme expliqué en préambule du film par un carton, Croisières sidérales est basé sur un vrai principe d’astrophysique, la relativité du temps théorisé depuis peu. En voyageant très vite, près de la vitesse de la lumière, puis en revenant sur Terre, les voyageurs seraient effectivement plus jeunes que les terriens restés sur place, dans l'espace-temps référentiel…

 

croisieres siderales 3


La part de véracité ne s’arrête pas là.  

Le réalisme du premier ballon très allongée est frappante, avec sa cabine de forme sphérique, très semblable au ballon du tour du monde de Bertrand Picard et Brian Jones ou celui du saut de Felix Baumgartner.

Les plans larges du ballon au-dessus des paysages nuageux sont très réalistes, bien que réalisés évidemment en studio. Le charme opère. L’on se prend vraiment à croire à ce voyage.

Mieux, lorsque François et Lucien se retrouve dans l’espace intersidéral et parviennent à freiner leur ballon devenu bolide, l’apesanteur est bien représentée à l’écran. Les deux aventuriers marchent au plafond…

L’astuce utilisée est la même que celle, réutilisée donc, dans 2001, l’Odyssée de l’Espace, un décor circulaire tournant sur son axe, avec une caméra fixée au décor mouvant. L’illusion de l’absence de gravité est ainsi spectaculaire. 

 

croisieres siderales 22

 

Mêlée à la comédie principalement apportée par les personnages de Lucien, joué par le célèbre Carette, et le voyageur misanthrope, joué par Jean Dasté, la véracité se fait aussi sociale… Et sonne très juste. 

Tout d’abord, le film commence par l’inauguration du ballon, dans un nationalisme scientifique qui fait écho aux prix Nobels, à la compétition technoscientifique débutée au dix-neuvième siècle entre les nations européennes, les USA et le Japon. 

Vaincue, occupée en 1942, la France de fiction conserve toute son indépendance perdue…

 

Croisières sidérales se conclut également sur un message très clair du retour à la terre, au terroire français, idéologie importante du régime de Vichy, prônant l'amour de la Patrie, de ses racines paysannes. L'on peut y trouver là une fin susceptible de plaire à la censure, histoire de faire passer le reste du film, beaucoup plus tendancieux.

Mais pour autant, si on oublie cet aspect historique, la fin reste simplement doucereuse...


croisieres siderales 24

 

Ensuite, la folie médiatique, omniprésente tout au long du film. Lucien avant de monter dans le ballon, donne même des photos qu’il avait pris soin de préparer à un journaliste pour être bien sûr d’être à la une ; journalistes qui disposent même de téléphone portable en 1966…

Les journaux s’emparent aussi bien sûr du fabuleux retour de Françoise et Lucien, plus jeunes de vingt-cinq ans, et alimentent la polémique, canular ou réalité ? 

 

croisieres siderales 2

 

Mi anticipation, mi allusion à la France de 1942, le film donne à voir une Police assez présente. Mais loin d’être uniquement un instrument d’oppression d’une dictature elle répond plutôt à la demande de nombre de personnages, notamment les passagers aisés du ballon croisière, qui réclament à corps et à cris de la sécurité, exprimant à maintes reprises leur besoin irrépréhensible d’Ordre… Sans en préciser d’ailleurs la nature. 

 

croisieres siderales 21

 

Croisières sidérales traite aussi longuement dans la seconde partie de l’exploitation commerciale exacerbée d’un phénomène d’astrophysique, ce qui à ma connaissance, ne s’est encore jamais fait, hormis peut-être la vente de lunettes astronomiques aux particuliers. Et encore s’agit-il là plus d’Astronomie. Jamaisencore l'énergie des trous noirs n'a été exploitée...

le film aborde véritablement un sujet SF, traité sur le fond très sérieusement.

L’entrepreneur qui décide de construire une gare stellaire, des ballons croisière est d’un rare cynisme, s’adressant par ces mots à Robert Monier, Vous, vous explorez, moi j’exploite !  

 

croisieres siderales 5

 

La longue scène de réunion avec le couple Monier, Lucien et ses conseillers techniques et artistiques vaut son pesant d’or. Un véritable hymne à l’exploitation des masses, des pulsions humaines essentielles à seule fin de faire de l’argent.

Scène d’une rare modernité, tandis que par les baies vitrées, des engins volants traversent le ciel du Paris de 1966…

 

croisieres siderales 14

 

Enfin, plus philosophiquement, les besoins d’échapper à la Terre, au monde réel jugé insoutenable, de ralentir le temps, d’échapper illusoirement à la vieillesse, sont très bien traités à travers les différents passagers du ballon croisière, qui se croisent au bar. 

La visite sur Vénus trouve alors sa place dans le film, même si aujourd'hui, c'est certainement la partie du film la plus naïve, la plus cliché cinématographique du genre SF des années 30 à 50. 

Avec peu de choses, les différents caractères apparaissent et nous touchent, tandis que l’équipage, composé essentiellement de jeunes hôtesses, reste anonyme. Leurs motivations sont profonde, cynique ou superficielle, mais reflètent très bien finalement l’ambiance de la France occupée, déchirée entre sombre réalité et désir d’évasion. 

 

croisieres siderales 7

 

C’est ce mélange de gouaille de titi parisien, de comique de situation servi par des répliques à la Sacha Guitry, d’avancée technologique, de véritable théorie d’astrophysique, de ficelles grossières de scénario, d’anticipation et de critique sociale qui fait le charme de Croisières sidérales, film refusant de se prendre au sérieux et assumant totalement son côté divertissant ; pour au final parvenir à parler du monde réel avec une certaine dureté.

Celui de la France de 1942, où nombre de personnes n’ont pas eu la chance de s’envoler dans les étoiles pour échapper à leur funeste destin

 

Gulzar

 

croisieres siderales 25

 

Photos inédites du tournage

Ayant lu la chronique publiée sur le blog 36, Pierre Zwobada, le fils du réalisateur, m'a fort gentiment envoyé quelques photos du tournage en sa possession. Je vous les offre donc.

On peut faire le parallèle dans les trucages avec 2001, l'Odysée de l'Espace, afin de recréer la sensation d'apesanteur dans le décor...

 

Croisiere Sidérale tournage 4

Croisiere Sidérale tournage 3

Croisiere Sidérale tournage 5

Croisières sidérales tournage 1

Croisières sidérales tournage 2

Croisières sidérales tournage 6

Grande taille...

Croisières sidérales tournage 6


Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 13:34

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

Bonjour à toutes et tous.

Retour et fin de la saison deux du feuilleton dès mercredi ; avec un nouveau format, un peu plus long. L'interruption a été longue mais a permis d'améliorer les aventures de Wictorius, suite au travail avec l'éditeur numérique. 

Gulzar

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 11:10

bannière festival sf lyon 2013

 

Après sa première édition en avril 2012, L'association AOA Production est fière de vous annoncer que le festival de Science-Fiction de Lyon revient du 25 au 31 Octobre 2013 pour proposer rétrospective cinéma, conférences, salon littératures imaginaires en compagnie de nombreux partenaires et invités. 

Le thème 2013 : CYBERPUNK ! 

OUVERTURE | BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
Tout commencera le vendredi 25 octobre à 19h, avec l'ouverture des Intergalactiques à la Bibliothèque de la Part Dieu par un dialogue entre Sylvie Lainé, Jean-Marc Ligny et Norman Spinrad, modéré par Julien Jal Pouget sur le thème de la littérature Cyberpunk.
Plus d'infos : www.facebook.com/events/162407607291882
30 Boulevard Marius Vivier Merle, 69003 Lyon | Entrée libre

 

Après sa première édition en avril 2012, le festival de Science-Fiction de Lyon revient du 25 au 31 Octobre 2013 pour proposer rétrospective cinéma, conférences, salon des littératures de l'imaginaires en compagnie de nombreux partenaires et invités. Le thème 2013 : CYBERPUNK !

Le futur décrit dans le cyberpunk n’est plus ce qu’il était dans la science-fiction d’avant 1984 : les épopées cosmiques ou les sociétés totalitaires font place à un futur déglingué, abordé sous l’angle des sans-grades, des marginaux, ou des zones en friche. C’est l’association haute technologie et bas-fonds.

Le cyberpunk prend pour décor un monde en crise, où la violence monte d’autant plus qu’elle dispose de moyens de plus en plus destructeurs.

On peut dire de beaucoup d’oeuvres cyberpunk qu’elles n’ont de science-fiction que le nom : elles se contentent de pousser jusqu’au bout les tendances actuelles de la culture capitaliste...

Où va ce monde ? Peut-être vers sa destruction, à moins que l’intimité croissante entre l’humain et la technique n’aboutisse à la création d’une forme de vie supérieure, purifiée de ses instincts destructeurs.

Cette deuxième édition des Intergalactiques vous propose d’explorer durant six jours en compagnie de 60 invités tune programmationtouchant la littérature, comme le cinéma en pasant par des performances visuelles et sonores.

Le futur imaginé autrefois est déjà là, et nous allons vous le prouver.

Norman SPINRAD, Gérard KLEIN, Jean-Pierre ANDREVON seront présents lors du salon de l'imaginaire accompagnés de 60 invités attendus tout au long de la semaine !

Le catalogue du festival est en ligne à cette adresse.

www.intergalactiques.net/catalogue-2013


SALON DE L'IMAGINAIRE | MJC MONPLAISIR
Le festival prendra ensuite ses petites ailes cybernétiques pour se déplacer pour le week-end à la MJC Monplaisir les samedi 26 et dimanche 27 octobre pour un Salon Littérature et Cinéma de l'Imaginaire. 

25 Avenue des Frères Lumière, 69008 Lyon | Entrée libre.

 

SAMEDI 26 OCTOBRE : 14h – Minuit

14h – 19h : Salon Littérature & Cinéma de l’imaginaire et Tables Rondes

18h : Soirée VHS : projection de courts-métrages

19h30 : Concours vidéo 48 Heures plus tard

21h : Concert lecures musicales par THE DEEP ONES

DIMANCHE 27 OCTOBRE : 10h – 19h

à la MJC Monplaisir, Lyon 8ème :

10h – 18h : Salon Littérature & Cinéma de l’imaginaire et Tables Rondes

16h : Remise du Prix René Barjavel, concours de nouvelles


Au programme :
- Des exposants littérature et cinéma ;
- Des auteurs et dédicaces - www.intergalactiques.net/invites-2013

- 12 rencontres et tables rondes littérature, cinéma, jeux et sciences -www.intergalactiques.net/rencontres-et-tables-rondes-2013
- Lecture musicale : The Deep Ones

www.intergalactiques.net/concert-de-the-deep-ones
- Vidéo Hors Série : Projection de courts-métrages 
- Un concours vidéo en 48 heures – www.facebook.com/events/596330183745577
- Remise du Prix René Barjavel 2013 – www.intergalactiques.net/prix-rene-barjavel


PROJECTIONS | CINÉMA OPÉRA & CINÉMA LE ZOLA
A l'issue de ce grand week-end, nous vous convions ensuite à trois projections cinématographiques dans Lyon :

Lundi 28 Octobre, au Cinéma Opéra à 20h30 
Avalon de Mamoru Oshii (2001)
Dans un avenir proche, le jeu de guerre illégal Avalon est un jeu vidéo sur lequel les joueurs branchent directement leur cerveau, et qui provoque des comportements addictifs. Certains joueurs sont tellement plongés dans le jeu que leur esprit y reste bloqué, leur corps demeure inerte, dans un état végétatif dont ils ne sortent plus : ce sont les non-revenus.
Infos : 6 Rue Joseph Serlin, 69001 Lyon 

Mardi 29 Octobre au cinéma Le Zola, 117, Cours Emile Zola à Villeurbanne

Akira (manga) de Katsuhiro Ōtomo (1988)

Neo-Tokyo en 2019 est une mégalopole corrompue et sillonnée par des bandes de jeunes motards désœuvrés et drogués. Une nuit, l'un d'eux, Tetsuo, a un accident en essayant d'éviter un étrange jeune garçon à l'allure de vieillard. Il est capturé par l'armée et est l'objet de nombreux tests dans le cadre d'un projet militaire ultra secret pour repérer et former des êtres possédant des prédispositions à des pouvoirs psychiques...
Infos : 117 Cours Emile Zola, 69100 Villeurbanne 

Mercredi 30 Octobre, au Cinéma Opéra à 20h30 
Kin-dza-dza! de Gueorgui Danielia (1986)
Petit bijou de la Science-Fiction russe, Kin-Dza-Dza! est est une "comédie dystopique de science-fiction" soviétique. 
Un extra-terrestre à l’allure étrange confie à deux humains, Diadia Vova (oncle Vova) et Skripatch (Violoniste), un appareil mystérieux. À la suite d’une manipulation imprudente, Diadia Vova et Skripatch se retrouvent transportés sur la planète désertique Plouke de La galaxie Kin-dza-dza. Peuplée d’humanoïdes télépathes, la planète cultive un curieux paradoxe. Disposant d’une technologie très en avance sur la Terre, Plouke présente un système social proche de la barbarie...
Infos : 6 Rue Joseph Serlin, 69001 Lyon 

SOIRÉE DE CLÔTURE

LA NUIT CYBERPUNK AU MARCHÉ GARE
Enfin, le festival finira en beauté avec la "Célébration Xénomorphe", le jeudi 31 Octobre : LA NUIT CYBERPUNK.

Une évolution sonore et graphique naissant des bas-fonds urbains de Blade Runner, puis décollage vers l’univers Alien en passant par Total Recall, et en s’arrêtant dans les laboratoires de modification génétique du futur.

Dress Code fortement conseillé : Mutant, Electro, Goth, Cyber, Punk, Fetish et déviants en tous genre, votre créativité et votre imagination seront les moteurs de cette soirée unique !

www.intergalactiques.net/celebration-xenomorphe

Programmation :
DJ INSEXT – BASKERVILLE – PROB1
THEREMINE : NORI UBUKATA – SHOW : MUTUTAY

MAQUILLAGE SFX – CLONOMATON
DÉCOR INTÉGRAL / RÉALITÉ AUGMENTÉ

Horaires : 21h – 3h
MARCHÉ GARE
34 rue Casimir Périer - 69002 Lyon
www.marchegare.frival Science-Fiction de Lyon
Tarifs : 14€ : plein tarif / 13€ : FNAC / Digitick (hors frais de location) / 11€ : Prévente partenaire ou sur place avec Dress Code.

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 11:15

vaisseau revue 4

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 11:27

vaisseau revue 3

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 11:16

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

Bonjour à toutes et à tous.

Encore désolé de l'énorme retard accumulé sur la saison deux du feuilleton... Mais la publication professionnelle de la série s'approche à grand pas, avant fin 2013.

Je vous tiendrai évidemment au courant, afin que vous puissiez acheter la saison une Wictorius contre le Canard Déchaîné en entière, réécrite avec des bonus, le tout dans un grand confort de lecture.

Le travail de correction avec l'éditeur numérique a été profitable, ce qui implique que les changements décidés s'appliquent bien sûr aux saisons suivantes. Avant de poursuivre Wictorius contre les plantes qui parlent, je dois donc revoir tout ce qui a été déjà écrit.... D'où un retard supplémentaire, cummulé avec d'autres publications de 36, quai du Futur qui s'annoncent sous peu. 

Un nouveau blog Wictorius va aussi être créé, afin que le public ne confonde pas 36, quai du Futur avec le feuilleton. Je vous mettrai un lien en novembre vers ce blog, peut-être aussi sur over-blog d'ailleurs. 

Merci de patienter donc... 

Gulzar

Et toujours la page facebook du feuilleton....

https://www.facebook.com/WictoriusDuFuturLeFeuilleton

 

 


Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 09:18

vaisseau revue 3

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 20:31

affiche albator-copie-1

affiche albator

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 19:50

vaisseau revue 21

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 18:57

vaisseau revue 20

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article

Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives