Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 14:13

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

 

Le plein de mercure

 

Sans trop de difficultés, Dolph trouva l’unique station service Le Paradis Méhari du Grande Maragnon, paisible village flottant de la baie de Guajará. Étrangement, Wictorius ne parvenait pas à apercevoir le moindre mendiant ou bicoque mal fichue en vieux métal rouillé, signe de grande pauvreté. Tout était en fibre à tout faire repeinte à neuf. 

- Chef, vous avez vu la queue devant les pompes ? 

- Eh bien, nous patienterons… Espérons surtout qu’il reste du mercure en cuve… 

Dolph et Sylvester entonnèrent quelques chansons gaillardes pour passer le temps et Beatrix reprenait son interminable tricot. Wictorius se fit un bon triple café, à l’épaisse mousse brune. Il fallait savoir profiter des rares moments où l’Ennemi se faisait discret.

Enfin, ce fut leur tour.  

- Du mercure ? Mais bien sûr que j’en ai ! C’est le carburant favori des autochtones, il ne coûte quasiment rien à récolter, cette saloperie suinte de partout ! Il servait à extraire le précieux métal jaune. Cet or artificiel a tué toute une culture d’orpailleurs… Ce sera quarante brazols le litre. Comment chère Senhora, c’est dispendieux ? Mais c’est que j’ai des frais, le mercure se fait rare dans certaines zones et nous avons les Protecteurs de la Nature qui font régulièrement des descentes meurtrières. Voyez, j’ai toujours sur moi un pistolet chargé, on n’est jamais trop prudent. Des arbres qui bougent ? Non, je n’en ai pas vu… Vous êtes catholiques, n’est-ce pas ? Joli chapelle... Faut avoir du courage pour espérer évangéliser ces sauvages emplumés. Ils ne sont plus ce qu’ils étaient, vous serez bien surpris. Mais je ne vous ai pas dit comment je m’appelle ! Rolando Polze d’Ivoy de la Poipe. Mes ancêtres ont fui au siècle dernier l’ancienne Guyane française voisine. Quelle tristesse, il n’y a plus que des fusées amérindiennes qui décollent…  

 

La suite demain ! 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 10:02

portefolio jimmy hendricks Moebius 2

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 11:56

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

 

Jesus Cristo dans les cieux

 

Incontestablement, Grande Maragnon savait accueillir.  

Sur le ponton, une belle jeune fille souriante à la poitrine généreuse attendait les clients, casquette Orgulho Shipibo sur sa chevelure noire. Souple comme un singe, Wictorius sauta sur le ponton, regrettant amèrement son déguisement en prédicateur obligé à la chasteté. Certaines religions étaient vraiment abjectes. 

- La nouvelle économie comme je l‘aime ! Accueil, convivialité, respect du client ! Et pas de Police Commerciale à l'horizon ! Bonjour mademoiselle ! 

- Bonjour homme de foi ! Que désirez-vous ? Nous avons des promotions sur les ventilateurs et un arrivage inopiné de lits superposés. Il faut en profiter ! 

- Nous cherchons plutôt un petit moteur, léger et à faible consommation. 

- Alors il vous faut aller voir Nhákok , qui tient moteur en tous genres…

Dolph et Beatrix restèrent à garder la chapelle, tandis que Sylvester accompagnait Wictorius. Finalement, Nhákok n’avait guère à vendre que des grosses motorisations pour bateaux et barges. 

- J’ai peut-être ce qu’il vous faut, je vends aussi des barques pour gosses ! 

Wictorius se rabattit donc sur un moteur un peu trop lourd et assez onéreux, mais qui au moins conviendrait au drone… 

- Je vous l’emballe ?

- Non, merci. Nous prendrons deux bidons d’essence de palmier. 

À regret, Wictorius quitta le centre commercial, Sylvester portant les courses. Il n’avait même pas eu le temps de faire un tour à la galerie d’art contemporain qui présentait en vitrine un impressionnant robot en arêtes de poisson. Devant la chapelle, des curieux encombraient le ponton, exigeant les horaires d’ouverture pour le sermon du soir.

- Fuyons ! Dolph, plein gaz !

- Chef, je crois qu’il vaudrait mieux naviguer lentement. Il ne reste presque plus de mercure dans le réservoir !

- Demandons alors à la jeune Shipibo où est la station service la plus proche... 

 

La suite demain ! 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 09:13

portefolio jimmy hendricks Moebius

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 07:51

Philippines' railroad taxi Manila

 

Voilà un exemple de rationnalisation d'un réseau ferré qui n'est finalement utilisé que quelques minutes par jour...

Version post-moderne du pousse pousse, ce taxi est bien entendu illégal dans son activité, mais l'on pourrait surtout songer à utiliser des navettes ferroviaires bien plus légère et lente à la fois.

Le train, comme d'autres productions technologiques, est pris d'un délire moderniste, vitesse, service, confort, etc...


Alors qu'au niveau local, notamment pour soulager les villes au trafic urbain saturé, ou à la campagne de villages à villages, des trains ou engins sur rails bien plus légers et bien moins chers à fabriquer et à utiliser seraient sans doute les bienvenus.

Car avec une vitesse réduite, plus besoin d'utiliser les véritables chars d'assaut que sont les trains rapides d'hier et d'aujourd'hui. 

 

Ce jeune entrepreneur indépendant fait donc entrer les Philippines dans l'avenir du rail... Dans la légèreté et la lenteur retrouvée. 

Gulzar


Philippines' railroad taxi Manila 2

Philippines' railroad taxi Manila 3

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Objets du Futur
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 09:52

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

 

Bienvenue à Grande Maragnon 

 

L’Amazone. Plus qu’un fleuve, un univers unique, coloré, divers, surprenant. Son eau jaillit du flancs des Andes pour venir donner la vie à l’Océan Atlantique. Fierté sud-américaine, l’Amazone est le symbole de la symbiose parfaite entre l’Humain et la Nature. 

Wictorius éteignit son implant Guide Apurimac, qu’il avait charger dans sa tête améliorée à une borne weby d‘un relais autoroutier, et se résigna à devoir parlementer avec les rares amazoniens. Les végétaux en mouvement se faisaient discrets, empruntaient des bras peu fréquentés du fleuve. 

- C’est un scandale, ces guides gratuits ne valent rien ! Dolph, foncez sur cette barque !

Un pêcheur relevant ses nasses pleines voulut bien les renseigner sur le prochain village nomade, que la chapelle pouvait rallier avant la fin d’après-midi à vitesse réduite. Beatrix se résigna à abandonner pour un temps ses arbres. 

Fumant d’étranges cigarettes, Sylvester soulevait quelques haltères pour passer le temps. 

- Chef, je ne comprends pas pourquoi tout bouge sur ce fleuve ? Ces gens doivent se perdre sans arrêt !

- Ne vous inquiétez donc pas pour eux ! Je suppose que cela embête grandement les milices fiscales pour récolter taxes et impôts… 

- L’indien est malin, alors ! 

- On aurait du mal également à bâtir des villes avec toute cette eau, ces crues et décrues… Je crois que nous arrivons. Dolph, arrêtez la croix clignotante ! Faisons profil bas… 

La chapelle amphibie ne passa pourtant pas inaperçue dans l’agglomérat de bâtisses sur flotteurs, d’entrepôts, de ruelles suspendues. Mais la population de Grande Maragnon ne se révéla pas hostile, fort heureusement. 

Un gamin leur indiqua même gentiment le centre commercial, fait de divers bateaux accolés les uns aux autres épicier - coiffeur - moteur en tous genres - boissons fraiches - jolies filles - salle de jeux - bornes weby - galerie d’art contemporain.  

 

La suite lundi !

 

Et voilà ! Nous sommes à la moitié de la saison deux des folles aventures de Wictorius du futur ! Déjà 390 épisodes d’écrits depuis octobre 2011 !

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 07:43

Nicolas Bouvier 9

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 21:53

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

Les voies du Seigneur sont aériennes

 

L’idée de Beatrix était astucieuse et réalisable sans grand risque. Wictorius se laissa convaincre et appela Sylvester, qui la vaisselle finie commençait la lessive du jour. 

- Arrêtez donc de savonner vos caleçons et venez avec moi dans le confessionnal !

- Mais Chef, je n’ai rien fait de mal ! 

- Je ne veux pas vous confesser, voyons, mais retrouver les caisses du drone, je m’y perds dans tout ce bazar !

- C’est que c’est votre matériel, Chef, pas le nôtre…

- Voici une première caisse ! 

Après plus d’une heure à tout retourner dans la chapelle, le montage du drone se révéla toutefois impossible.

- Il manque le moteur ! Un drone sans moteur, pensez comme c’est utile ! Qu’en avez-vous fait, vous l’avez revendu à Belém, à Fortaleza ?! Il est tombé à l’eau tout seul ? 

- Sur l’honneur, Dolph et moi sommes innocents, Chef !

Furieux, Wictorius ne pouvait pourtant que s’en prendre à lui-même. Il aurait dû tout vérifier encore une fois avant le départ, les services techniques autogérés du Suprême Coordinateur laissaient définitivement à désirer ! 

- C’est plutôt dronatique, chef ! 

- Comment ? 

- Dronatique… Drolatique ! C’est un jeu de mots, Chef…

- Ce n’est pas le moment de faire de l’humour, Sylvester ! Nous avons besoin de ce drone ! Vous croyez que la Greffe Noire, elle, monte des spectacles burlesques ? Une mitraillette ne résout pas tout ! 

- Cher espion, il y a peut-être une solution. Nous approchons d’un îlot isolé qui abrite un loueur de canots et pirogues…

Wictorius suivit Beatrix à la proue, mais de son ponton, la gérante entièrement tatouée les insulta copieusement en un savoureux dialecte, une pétoire à la main. 

Prudemment, Wictorius fit reculer leur chapelle amphibie.

- Le Catholicisme ne semble guère aimé par ici…

 

La suite demain !

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 13:33

Bonjour à toutes et tous.

Courte chronique bande-dessinée aujourd'hui, avec Segments, une série du flamboyant dessinateur Juan Gimenez, déjà auteur du dessin de la Caste des Méta-Barons, du Quatrième pouvoir et autres albums où se mêle intense délire SF et pulpeuses créatures... Le scénario est là de Richard Malka. 

 

segments tome 1

 

Contrairement à ses autres albums personnels, toujours fascinants graphiquement mais aux scénarios disons peu profonds à mon goût, Segments est basé sur un véritable concept très clair et manichéen, la séparation de l'Humanité en Sept fonctions bien définies, basées sur sept planètes différentes. 

Mais la création de cette Union Galactique des Fonctions Segmentées par des immortels, donne paradoxalement lieu à une histoire prenante, avec de véritables enjeux, où le manichéisme de départ se dissout petit à petit. 

En effet, séparés en unité Travail, Ordre, Créativité, Spiritualité, Guerre, Echange et Jouissance, cette nouvelle humanité se meurt, perdant de sa fertilité...

Cette tentative, en apparence réussie, de vaincre le triste sort des humains toujours en conflit en les regroupant par affinités, traite donc de l'utopie, de ses méfaits. 

Le récit de Segments est porté par un couple de réprouvés, de rebelles au système ; une jeune femme refusant les directives sexuelles imposées sur la planète destinée à la jouissance et un jeune homme repéré comme bi-fonctionnel à l'examen que chaque enfant passe afin de déterminer son orientation social à venir.

 

segments tome 2

 

Comme à l'accoutumé Gimenez travaille toujours sur des scénarios en apparence guère subtiles mais qui lui permettent de laisser libre court à son imagination, à son indéniable puissance visuelle.

Segments, qui pourrait logiquement comporter sept tomes pour sept planètes, par sa rigueur scénaristique et sa logique interne, ses mystères aussi, se révèle être une série tout à fait passionnante à suivre.  

Car d'où viennent ces immortels, des humains eux aussi, comment vaincre l'infertilité et le déclin démographique fatal qui menace sans détruire ce système de séparation des fonctions sociales ? 

Segments, ou l'appartheid revisité, réinventé à l'échelle planétaire. 

Gulzar 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 13:29

banniere Gulzarama saison2 DEF internet

 

 

Saleté d’oiseaux 

 

Le repas fini, Sylvester desservit la table, tandis que Dolph tentait de programmer le pilote automatique pour que la chapelle suive seule l’avancée des arbres. Mais le manuel était peu clair… 

De son côté, Wictorius devait réfléchir posément à la suite des événements. Car posséder un coup d’avance était essentiel, dans le petit milieu de la lutte contre le Crime comme au jeu d’échecs qui faisait fureur depuis sa récente simplification. Ces rois et ces reines rappelaient trop les temps anciens ou le peuple asservi n’avait aucun droit, sinon de servir de simples pions destinés à périr. 

- Le mieux reste une bonne sieste ! Où est donc ce fichu hamac ? Sylvester, vous avez vu le hamac ? 

- Je l’ai mis dans la corbeille de linge sale ! Nous l’avons oublié cette nuit, des oiseaux ont dormi dedans. Je vous laisse imaginer les excréments à récurer, Chef !  

Wictorius n’osa imaginer. Il avait bien fait d’engager deux guerreiros, très utiles pour les menues corvées. Finalement, il trouva le sommeil dans l’unique chambrette aux rideaux tirés. 

Repos de courte durée, il n’eut même pas le temps de lancer son implant les mille et une stratégies gagnantes du grand Staline, un précurseur fameux du collectivisme, injustement tombé dans l’oubli. 

- Réveillez-vous ! J’aurai besoin d’une vue d’ensemble de la progression arboricole ! 

- Mais chère Beatrix, nous sommes à bord d’une chapelle, pas d’un avion !

- Ne m’aviez-vous pas parlé d’un drone espion démontable ?  

Wictorius bailla, puis sortit sur la plage arrière de la chapelle, quelques marches à moitié dans l’eau permettant aux fidèles d’accéder à l’intérieur. 

- Certes. Mais il faudrait le monter et nous nous ferions remarquer... Je doute qu’un prédicateur, même intrépide, se serve d’un drone ! 

- Mais bien sûr que si. Lancez une vaste campagne de publicité !

 

La suite demain !

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article

Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives