Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 08:16

banniere ils arrivent 2014 internet

 

Ils arrivent ! / 4

Aujourd’hui, les Philosophes à Grosse Têtes

de la Galaxie du Sombrero !

 

La première cible des Philosophes à Grosse Tête de la Galaxie du Sombrero fut la grande bibliothèque d’Alexandrie. Ces êtres ignobles percèrent le toit, poussèrent le public terrorisé vers la sortie, et s’installèrent dans les fauteuils, dévorant les ouvrages, se lançant dans de grands débats passionnés à grands coups de rouleaux de Sénèque lancé à la figure.

Un mois à peine après leur première attaque, l’intégralité des bibliothèques fut occupée, un petit carton pendant aux portes d’entrées bloquées. Prière de ne pas déranger. On n’osa pas lancer l’armée, de peur de détruire les précieux livres.

Mais l’espèce humaine est pleine de ressources ! Ordre fut donné à tous les écrivains et philosophes de produire les livres les plus inintéressants, ennuyeux et lamentables possibles. Chaque mois, des centaines de milliers de livres furent ainsi disposés discrètement dans les rayonnages de toutes les bibliothèques du monde, sous les yeux exorbités des envahisseurs affamés de nouveautés.

Et ce qui devait arriver arriva. Profondément déçus par la dégradation de la culture terrienne, les Philosophes à Grosse Tête finirent par repartir sur leur galaxie d’origine en laissant un petit carton pendant aux portes d’entrées libérées. Réouvert aux incultes.


 

La prochaine fois, je vous parlerai de notre ami à tous, Vlamur Jop Hampishar de la massue d’Orion. Bonsoir.

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 14:42

banniere carnet de notes auteur internet

 

Heureuse surprise au courrier ce jour, Dômu, rêves d'enfants est arrivé, achat d'occasion fait sur internet en désespoir de cause, puisque album prêté et perdu il y a déjà deux ans... 

 Le livre n'étant pas réédité depuis des années par Les Humanoïdes Associés et absent des bouquinistes, j'ai réussi en patientant à trouver un vendeur raisonnable sur le prix...

 

domu intégrale petit format


Dômu, rêves d'enfants du très talentueux Katsuhiro Otomo précède d'un an environ son oeuvre la plus connue Akira. Déjà s'y exprime, au déjà de toutes limites, son extraordinaire sens du récit et du découpage.

Il pratique l'usage de la violence pour raconter une histoire comme personne avant lui. Défouloire mais aussi décor, elle est partout, sous toutes les formes. Un Japon poli et sage se transforme avec Katsuhiro Otomo en véritable guerre urbaine.  

L'impression est prodigieuse à la lecture, la fureur buyante même de l'action nous apparaît. 


Surprise tout de même, j'ai reçu non pas la plus récente réédition en petit format mais l'intégrale en grand format, avec donc de grandes planches, ce qui n'est pas plus mal.

 

domu intégrale grand format

 

Pour mémoire et pour donner envie de découvrir cette oeuvre magistrale, à placer à côté de Victor Hugo dans votre bibliothèque, un petit rappel de l'histoire ; de mystérieuses morts ont lieu dans un grand ensemble d'immeubles. Les policiers enquêtent, sans grand succès, on parle de fantômes, de forces mystérieuses...

Une petite fille dôtée de pouvoirs parapsychiques part elle aussi à la chasse au tueur, tandis que les morts sanglants s'accumulent autour d'elle... Quelqu'un s'empare un à un des habitants et les poussent à commettre d'affreux crimes...

L'affrontement final entre la jeune héroïne et l'assassin fou sera des plus terribles.


Formidable fable sur l'affrontement des générations, sur la solitude urbaine, sur l'ultra-violence mêlée de fantastique, Dômu, rêves d'enfants est un manga essentiel à mes yeux, un ouvrage que j'aime à relire au moins une fois pas an, tant il continue à m'impressionner.

Bien sûr, je ne suis pas dessinateur mais peu importe. Le récit de Katsuhiro Otomo est si fort qu'il peut influencer l'écriture d'un écrivain...  

Gulzar

 

Et à présent, une petite galerie de planches et cases de Dômu, rêves d'enfants sans trop vous révéler l'intrigue...

 

domu planche 10

domu planche 11

domu planche 4

domu planche 14

domu planche 7

domu planche 9

domu planche 5

domu planche 2

domu planche 3

domu planche 6

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 12:10

banniere ils arrivent 2014 internet

 

Ils arrivent ! / 3

Aujourd’hui, les Champignons Clown de Corvus !

 

Souvenons-nous. C’était maintenant il y a près de soixante ans ! Les spores de Champignons Clown, errant dans l’espace depuis Corvus, tombèrent en Union soviétique le jour de Noël. Les rues enneigées de Moscou, les quais de Leningrad, les ruines de Stalingrad, les baraquements des Goulags en furent envahis. Au contact de la neige, les spores gonflaient, se transformaient en champignons multicolores, attirant le badaud titubant comme le commissaire politique !

Quiconque en mangeait, n’en serait-ce qu’un minuscule morceau, passait sa vie à rire, à plaisanter… Et l’on avait bien faim en ce temps-là, dans la patrie du socialisme…

Ce fut terrible ! Les Tchétchènes déclarèrent leur indépendance juste pour plaisanter, les fusillés rigolaient face au peloton d’exécution, les agents du KGB démissionnèrent pour devenir fleuriste, les dissidents politiques écrivaient des lettres d’amour au Petit Père des Peuples. Celui-ci se réfugia en France, qui ne manqua pas de le loger à Versailles où il mourut paisiblement en 1968.

Voilà aujourd’hui pourquoi chers amis, l’URSS n’existe plus, remplacé par la Fédération Clownesque de Russie, le pays où tout le monde rigole au lieu de travailler. Et que nos garde-frontières tirent sur tous ceux qui rêvent de rejoindre le paradis sur terre…


La prochaine fois, je vous parlerai des Philosophes à Grosse Tête de la Galaxie du Sombrero. Bonsoir.

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 06:25

Sur le blog 36, retrouvons pour quelques semaines les 36 volumes de la Grande Anthologie de la SF dans leur ordre de parution, ainsi que leur sommaire.

Pour ce second volume, nous abordons un thème essentiel de la SF, le robot, avec notamment trois nouvelles d'un maître du texte court, Lester Del Rey. 

Merci à la Base BDFI pour les informations.  

 

Histoires de robots

anthologiste Gérard Klein

Livre de Poche n° 3764, 1974 (rééd. 1985)

 

2 robots

 

Sommaire

- Un mauvais jour pour les ventes (1953, A bad day for sales) de Fritz Leiber

- Le sixième palais (1964, The sixth palace) de Robert Silverberg

- L'homme minimum (1958, The minimum man) de Robert Sheckley

- Boomerang (1953, A great deal of power / Boomerang) d'Eric Frank Russell

- Menteur (1941, Liar!) d'Isaac Asimov

- Cure de jouvence (1953, A pound of cure) de Lester del Rey

- A la recherche de Saint Aquin (1951, The quest for Saint Aquin) d'Anthony Boucher

- Châtiment sans crime (1950, Punishment without crime) de Ray Bradbury

- Septembre avait trente jours (1957, Thirty days had september) de Robert F

- Helen O'loy (1938, Helen O'loy) de Lester del Rey

- Brikol'âge (1954, How-2) de Clifford D. Simak SIMAK

- L'androïde assassin (1954, Fondly fahrenheit) d'Alferd Bester

- L'artiste et son oeuvre (1956, A work of art / Art-work) de James Blish

- Le tunnel sous l'univers (1955, The tunnel under the world) de Frederik Pohl

- Le gardien du savoir (1952, Big Joe and the 9th generation) de Walter M. Miller

- Instinct (1952, Instinct) de Lester del Rey

- Amnésie (1952, Lost memory) de Peter Phillips

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 17:37

dix ans la volte grenoble

 

La page de la table ronde à 15h :

https://www.facebook.com/events/230950073773387/?ref=3&ref_newsfeed_story_type=regular

La paqe de l'inauguration le soir :

(gratuit de 18h à 20h, buffet payant ensuite) 

https://www.facebook.com/events/1458457251054057/?source=3&source_newsfeed_story_type=regular

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 07:41

banniere carnet de notes auteur internet

 

Bonjour à toutes et tous.

J'ai débuté la lecture d'un court ouvrage "historique", puisqu'il date de 1855, La fin du monde par la science,écrit par Eugène Huzar. Le livre est judicieusement sorti un mois avant l'exposition universelle de Paris et a connu un certain retentissement à l'époque.

la fin du monde par la science

Il s'agit là d'un des premières analyses des dangers de la technoscience au 19ème siècle, qui a eu son influence sur les auteurs de fiction, sur les arts. L'introduction de Jean-Baptiste Fressoz est des plus utiles pour bien remettre ce texte dans son contexte, notamment pour modérer son côté prophétique. Dès l'avénement du Progrès, les dangers qu'il engendre ont été clairement identifiés et discutés...

Une chronique à venir, certainement.

 

Gulzar

 

L'auteur, Eugène Huzar.

 

la fin du monde par la science eugène huzar

 

Le lien vers le site de l'éditeur, ère. 

http://www.editions-ere.net/catalogue/essais/la-fin-du-monde-par-la-science

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 13:38

Bonjour à toutes et à tous.

L'idée fondatrice de 36, quai du Futur, écrire à partir de thèmes à explorer, a été inspirée par une série parue en poche dans les années 70 et 80 en France, La Grande Anthologie de la SF.

Ces recueils de nouvelles qui ont permis à nombre de jeunes et moins jeunes lectrices et lecteurs de découvrir la Science-fiction, se présentait en effet par thématiques.

Les auteurs sélectionnés étaient exclusivement anglo-saxons, ce qui peut être contestable, avec très peu d'auteurs femmes d'ailleurs. Mais il faut reconnaître que ces 36 volumes constituent une collection unique de formidables textes, certains fondateurs du genre, et offre la juste place que mérite la nouvelle, genre essentiel en Science-fiction. 

D'autres ont été rajoutés par la suite, dédiés aux auteurs francophones.

 

Sur le blog 36, retrouvons donc pour quelques semaines les différents volumes dans l'ordre de parution, ainsi que leur sommaire. Merci à la Base BDFI pour les informations.  

Gulzar

 

Histoires d'extra-terrestres

anthologiste, Demètre Ioakimidis  

Livre de Poche n° 3763, 1974 (rééd. 1976, 1984)

 

1 extraterrestres


Sommaire

- Les étrangers venus du ciel, préface de Demètre Ioakimidis 

- La soucoupe de solitude (1953, A saucer of loneliness) de Theodore Sturgeon 

- La sangsue (1952, The leech) de Robert Sheckley

- Impulsion (1938, Impulse) d'Eric Frank Russell 

- L'autre côté (1951, The other side) de Walter Kubilius 

- Un coup à la porte (1948, Knock) de Fredric Brown 

- Couvée astrale (1950, The star ducks) de BROWN Bill

- Courrier interplanétaire (1952, S.R.L. AD) de Richard Matheson 

- L'hypnoglyphe (1951, The hypnoglyph) de John Anthony 

- Seul en son genre ? (1962, Any more at home like you?) de Chad Oliver 

- Formule en blanc (1956, Blank form) d'Arthur Sellings 

- L'étrange cas de John Kingman (1948, The strange case of John Kingman) de Murray Leinster 

- Une date à retenir (1949, A date to remember) de William Temple 

- Cher démon (1950, Dear devil) d'Eric Frank Russell 

- L'étranger (1959, The fellow who married the Maxill girl) de Ward Moore 

- Aimables vautours (1957, The gentle vultures) d'Isaac Asimov

- Des personnes déplacées (1955, Of missing persons) de Jack Finney 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 06:08

banniere ils arrivent 2014 internet

 

Ils arrivent ! / 2

Aujourd’hui, les Tronçonneurs fous de Cassini !

 

Les Tronçonneurs de Cassini, empruntant une vague dimension parallèle fréquentée par les voyous, débarquèrent en bande une nuit de pleine lune, qu’ils entreprirent de découper en quartiers avant de débarquer en Autriche. Malgré les hurlements des écologistes et les coups de canon de l’armée, ces êtres rugueux, à la carapace parcourue de carreaux de couleurs, les membres en scie circulaire, la tête en forme de hache, entreprirent de méthodiquement raser la forêt autrichienne.

Sitôt fait, ils s’envolèrent en Egypte où ils découpèrent en petits carrés toutes les pyramides du pays. L’humanité tenta de s’enterrer, mais en pure perte. Les Tronçonneurs, obsédés par tout ce qui dépassait, découpèrent allègrement l’Himalaya, la Tour Eiffel, sans oublier les habitants de Chicago, Osaka, Mexico et Bamako en petits morceaux d’un kilo deux, un kilo trois.

Voilà pourquoi chers auditeurs, suite à une légère modification génétique, nous sommes tous aujourd’hui d’une platitude totale, que nous courons sur nos milliers de petites pattes, du haut de nos seize millimètres...

 

 

La prochaine fois, je vous entretiendrai des Champignons Clown venus de Corvus. Bonsoir.

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 11:50

Ils arrivent !

Bonjour à toutes et tous. Avec un peu de retard suite à la refonte du blog 36, voici le retour des courtes historiettes consacrées à la venue d'extra-terrestres sur Terre...
Bonne lecture.
Gulzar

 

 banniere ils arrivent 2014 internet

 

Ils arrivent ! / 1

Aujourd’hui, le Goinfre d’Actarus !

 

Le Goinfre d’Actarus mangeait de tout. Manèges forains, camping-cars, temple hindous, kiosques à journaux, avions de ligne, chalets suisses finissaient dans son énorme ventre. Il avait débarqué un beau jour, poussé par les vents interstellaires. Depuis, il se vautrait à terre, traînant d’un continent à l’autre. Comment vous le décrire ? Disons qu'il ressemblait désormais à un énorme estomac rosâtre d’une trentaine de kilomètres de long, dont les petits yeux épiaient le sol à la recherche de nourriture.

Dieu merci, il ne touchait jamais aux champs et aux animaux. L'humanité ne mourrait donc pas de faim.

Le temps passant, on le prit même en amitié. Des enfants d’une école maternelle Togolaise lancèrent un grand concours pour le nommer. Yawa emporta l’adhésion. Un fan-club le suivait au gré de ses pérégrinations. Un feuilleton le glorifia. Des sportifs de l’impossible tentèrent de faire de l’escalade et du ski sur son dos. Très officiellement, Yawa reçut le droit d’asile sur notre planète.

L’humanité toutefois commença à déchanter lorsque le Goinfre de l'espace se mit à émettre des flatulences à l'odeur atroce faisant défaillir les oiseaux en plein vol. Ce qui n'était rien encore, comparé à sa grande défécation d'une fois l'an.

Enfin bon, on s'habitue à tout.

 

La prochaine fois, je vous parlerai des Tronçonneurs fous de Cassini. Bonsoir.

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 13:31

affiche libraire

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article

Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives