Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 10:44

 banniere Gulzarama internet-copie-1

 

 

Résumé

Le petit oiseau

 

Wictorius ressortit d’une sanisette payante et même pas propre. La révélation d’un plan Anastasia dont il n’avait jamais entendu parlé le plongeait dans un nouveau désarroi. Ainsi le Canard Déchaîné ne serait qu’une pièce d’un puzzle criminel plus vaste encore ? 

Il devait joindre sa sublime secrétaire sur sa ligne privée sexe/drogue/patron

- Angelica ? C’est Wictorius…

- Je le sais bien Patron ! Vous paraissez fatigué…

- Aurais-tu eu vent de l’existence d’un plan Anastasia, du genre complot mondial ? 

- Jamais entendu parlé. Encore une histoire de femme, l’amour vous perdra, Patron !

- Je n’ai pas le cœur à rire… Un oiseau me suit depuis un moment…

- Un oiseau, Patron ? Tout va bien ? Vous devriez quitter São Paulo et rentrez à Rio…

- Non ! C’est ici que tout finira !

Wictorus éteignit son oreille.com et regarda plus attentivement le petit oiseau qui le guettait, perché sur une poubelle pour parapluies jetables en papier. Grâce à son implant je remonte la pente, il parvenait à garder un brin de lucidité. Le volatile semblait naturel et son attitude sans équivoque.

C’est bien Wictorius qu’il précédait depuis un moment. 

- Je n’ai plus de Neuronax 300, mais je vous conseille le tout nouveau Alegria 880 en poudre à sniffer, du bon médicament produit localement ! 

- Trois sachets, alors…Mon cerveau haut de gamme est mal en point

Wictorius laissa repartir la pharmacie ambulante et caché derrière un distributeur de fruits frais se fit du bien. Le volatile cette fois vint se poser sans peur sur son épaule pour n’y rester qu’un instant et s’envoler de nouveau. 

- Où veux m’emmener ? Attends-moi !

Cela le changeait du Canard. Pendant trois heures, Wictorius courut derrière le petit oiseau de toutes les couleurs jusqu’au café littéraire O Grande Pinochet de la Cidade Intelectual.   

 

La suite demain !

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 10:00

Scott Robertson ALIEN 27

Scott Robertson ALIEN 28

Scott Robertson ALIEN 4

Scott Robertson ALIEN 3

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 10:47

bouvier-nicolas

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 04:40

Scott Robertson ALIEN 25

Scott Robertson ALIEN 26

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 04:32

banniere flash info imaginaire

 

Un texte inédit à lire "L'Instant T" à lire en ligne ! Histoire cynique sur un thème important, le travail...
Ainsi que la précédente "Conservons l'espoir d'un monde meilleur", histoire de savants fous qui se déroule au Duché du Luxembourg...
Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Publications
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 22:10

banniere Gulzarama internet-copie-1

 

 

Résumé

Valentina au téléphone 

 

Poursuivant sa mission contre le Désordre Mondial, Wictorius dut se rendre à l’évidence. L’adresse d’Alfredo Rexx était fausse. Le suspect numéro trois restait introuvable.

Restait Igor Laszlo Prolog. 

Glacial, son valet entrebâilla la porte de l'hôtel particulier sur roulettes.

- Senhor Prolog est parti en orbite basse…

- Voir sa grand-mère ? 

- Comment êtes-vous donc au courant ? Grand-mère est le mot de passe pour la Mémoire du peuple Inca, qui connaît quelques soucis techniques. Senhor Prolog est un archiviste réseau reconnu ! 

Jamais la Grosse Citrouille ne lui paierait un voyage dans l’Espace dans l’une de ces fusées Turkmènes pas chères. Wictorius n’avait plus à rien espérer. Ce Prolog était sa dernière cartouche dans cette chasse au Canard. 

Il voulut appeler sa sublime secrétaire Angelica, elle seule saurait le consoler. Mais son oreille.com retentit d’un appel urgent. Intrigué, Wictorius s’assit à une terrasse de café, peinant à deviner l’identité de cette voix frêle et alarmée.

- Valentina, c’est bien vous ? Marcello n’a rien ? Je croyais qu’il ne communiquait plus avec le continent ? 

- Il ne vous a pas tout dit ! Le plan Anastasia ! Méfiez-vous, vous êtes en danger ! 

Dans un tourbillon de parasites, la conversation avec la discrète compagne de son vieux maître en Numérique de Combat cessa. 

En danger ? 

Une crise d’angoisse, plus galopante qu’un cheval sur la pampa argentine, submergea Wictorius. Son implant relaxation transcendantal flancha aussitôt. 

-  Un café bazooka en perfusion, vite ! Mais pourquoi je m’occupe de sauver le monde, moi ? Je ferais mieux d’ouvrir un petit commerce… 

Saturé de caféine, Wictoriu paya la serveuse du Pentium Bar et parvint à se mettre à la recherche d’une pharmacie ambulante. Du Neuronax 300 ferait le plus grand bien à son cerveau amélioré. 

Un oiseau alors commença à le suivre.  

 

La suite lundi ! 

Plus que cinq épisodes avant le dénouement de cette première saison !

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 06:39

Scott Robertson ALIEN 22

Scott Robertson ALIEN 23

Scott Robertson ALIEN 24

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Illustrations
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 20:38

banniere carnet roman prehistoire internet

 

 

5 octobre

 

Repris un bon rythme, malgré le travail annexe.

De septembre à décembre, je réponds finalement à cinq Appel à Textes…

Surtout, un nouveau concours d’Anticipation excitant par la thématique est arrivé, que je ne peux négliger pour me faire connaître et améliorer encore l‘univers de 36, quai du Futur.

 

Suprême réjouissance, le concours est sans limite de taille ! Je vais pouvoir développer un univers complet, ce qui par rapport à un concours à la taille réduite n’est finalement pas une débauche supposée de temps.

Faire court est plus complexe parfois que de faire long.

 

J’ai travaillé déjà dessus le weekend dernier, car la nouvelle sera à rendre pour le 31 décembre et vu sa complexité et sa longueur de cent mille signes au moins, il me faudra du temps pour l‘écrire… L’idée de base, toute la narration, le contexte historique est très vite venue. Comme d’habitude.

 

En attendant, je reste la semaine le nez dans la Préhistoire.

 

Gulzar 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans CARNET DE NOTES
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 19:08

banniere Gulzarama internet-copie-1

 

 

Résumé

Cidade Cobol 

 

- Désolé, je vais être obligé de vous enfermer dans un placard…

Wictorius bâillonna et ficela sans ménagement le spécialiste des multi-nœuds sémantiques. L’anarchiste numérique ne devait pas pouvoir donner l’alerte trop tôt à ses petits camarades. 

Évitant de croiser la domestique robot de type Liz Taylor, il faillit ne jamais trouver l’entrée de la villa Space Invaders, insaisissable architecture faite d‘images changeantes et non plus de fibre à tout faire fluorescente. Wictorius n’eut même pas à assommer le vieux portier qui somnolait sur sa chaise de jardin. 

Courant, il put attraper un charmant petit tramway, qui se révéla ultra moderne à l’intérieur.

- Oui, Madame, j’ai bien vu que vous étiez enceinte, je vous cède la place. Je ne suis pas un goujat, je viens de Copacabana, moi !

Descendu à la station Seymour Cray, Wictorius erra un moment à chercher la bonne ruela où habitait le suspect numéro deux sur sa liste, demandant son chemin, là à un géant livreur de sushis, ici à des jolies informaticiennes. 

Tout respirait le O et le 1, l’intelligence artificielle. Sao Paulo était vraiment une ville trop dynamique pour être honnête. Au milieu de cette extravagante Cidade Cobol, Wictorius ne put s’empêcher de remarquer la forte communauté japonaise, émigrés. Il ne compta pas moins d’une quinzaine d’enfants par femme, beaucoup renvoyés sur l’archipel nippon ultra robotisé pour le repeuplement de la dernière chance. Le Demi-Japon grabataire se mourait. 

Wictorius sonna. Heureuse surprise, Theodor Lisp, spécialiste de la programmation discrète était chez lui, une tour agricole rénovée où il vivait au milieu d’un verger donnant toute l’année. 

Après quelques gifles, il se confirma que l’individu n’en savait pas plus que son camarade anarchiste Gontran Fortran sur le mystérieux commanditaire de la menace rézo. Le Canard restait inconnu. 

Wictorius repartit du moins avec un plein panier de pommes. 

 

La suite demain ! 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 06:02

banniere Gulzarama internet-copie-1

 

Résumé

La chanson de l’été 

 

Chaque reproduction du plus grand agent secret brazilien de tous les temps confinait au chef-d’œuvre. Saisi dans des poses de combat tant idéologique que physique, les innombrables Wictorius jouets rappelèrent à l’original ému de glorieuses missions réussies, tant à pied qu‘au moyen de véhicules les plus diverses. Une étagère était même consacrée à son ennemi le plus connu, le Professeur Y moins Y. 

À comparer, les piètres figurines de supers héros mexicains ne valaient même pas le prix de leur carton d’emballage. Comment pouvait-on collectionner Mega Kahlo ou Supra-Commandant Marcos, horreurs hispanisantes aux capes ridicules ? 

- Excusez-moi de vous avoir quelque peu bousculé, Senhor Gontran. L’habitude, sans doute… Très belle collection, je suis flatté de l‘intérêt que vous me portez. Tenez, je vous signe un autographe !

- Pour moi ? Ne bougez pas, je dois avoir un stylo quelque part ! 

Wictorius signa donc au dos d’une pochette 66 tours Meu Amor Wictorius, la chanson de l’été. Puis, en fidèle serviteur de la nouvelle économie qu’il était, Wictorius repoussa son suspect numéro un dans le canapé Babar. 

- Parlez, Gontran ! Qui était votre mécène ? 

- Je vous le jure, je n’en sais rien ! Nous avons été contacté par tout un réseau de messageries cryptées. Notre mécène n’était pas le GRUP en tout cas, nous aurions reconnu leur style administratif… 

- Et le paiement pour votre travail ? 

- Par carte virtuelle, payable à cent jours par une banque libertaire…

- Et la livraison de l’original du maudit kit Canardez le Monde

- Mais il n’y a aucun original en numérique ! Mes compagnons de clavier Lisp, Rexx et Prolog n’en savent pas plus que moi. Prolog n’est même pas chez lui en ce moment. Je n’ai rien compris à son dernier message, il partait je crois reprogrammer sa grand-mère… 

 

La suite demain ! 

Repost 0
Published by 36 quai du futur - dans Feuilleton WICTORIUS DU FUTUR
commenter cet article

Présentation

  • : 36, quai du futur
  • 36, quai du futur
  • : Bienvenue à toutes et à tous. Je suis Gulzar Joby, auteur de Science-fiction. Retrouvez mes parutions, mon carnet de notes et les autres rubriques de mon blog.
  • Contact

Cherchez Un Article !

Archives